_teaser

Hacke ta carrière au sein de la Computer Crime Unit

Davide est inspectrice principale et experte en ICT au sein de la Regional Computer Crime Unit à Bruxelles. Elle se charge de repérer des indices numériques et de décrypter des messages codés. « On participe à la résolution de l’enquête. On sait qu’analyser des données, extraire des données, ça va servir à quelque chose. » Tu as envie de devenir son collègue 

 

En quoi consiste le travail de la Computer Crime Unit ? 

La Computer Crime Unit regroupe des experts en informatique capables de fournir un soutien technique aux inspecteurs d’autres domaines. « Les enquêteurs qui vont en perquisition saisissent du matériel informatique comme des GSM et des drones. Notre boulot consiste à extraire toutes les données qui sont présentes dans ce matériel informatique et à les rendre exploitables pour l’enquêteur. » 

En tant qu’inspecteur principal et expert en ICT, vous êtes tout sauf un informaticien « lambda » :  vous luttez contre la cybercriminalité. Ce métier est particulièrement polyvalent et les défis sont nombreux. « Dans le cadre de dossiers, on traite de tout : blanchiment, vol, stupéfiant, terrorisme, pédophilie… », raconte Davide.  

 

« Spectaculaire évolution au niveau des smartphones »

L’un des défis majeurs relevé par la Computer Crime Unit est la mise à jour constante de vos connaissances et vos techniques d’investigation. Les délits informatiques évoluent considérablement. « Surtout au niveau des GSM », précise Davide. « On saisit de moins en moins d’ordinateurs et de tablettes, mais il y a une grosse évolution au niveau des smartphones. Quand on se rend chez une personne, il arrive que nous réquisitionnions dix, voire quinze téléphones et un seul PC. L’enjeu actuel, c’est vraiment de se spécialiser dans le domaine des smartphones. » 

Les experts en ICT de la Police Fédérale disposent fort heureusement de moyens et d’outils suffisamment avancés pour récupérer les données puis les analyser (en ce compris téléphoniques). L’investissement porte ses fruits : le décryptage de l’application de messagerie SKY ECC en témoigne. « On a pu le faire ici en effet, notamment ces derniers mois, avec les GSM qu’on a su décrypter. Ça a permis d’ouvrir pas mal d’enquêtes et d’en enrichir d’autres dans le cadre du démantèlement de trafics de stupéfiants. »  

 

Deviens inspecteur principal avec une spécialisation en ICT 

Et à Davide de conclure : « Le métier est vraiment intéressant. On apprend sur le terrain, on suit les collègues qui ont plus d’expérience que nous, et on finit par être autonome. Je me sens utile, je peux aussi participer à la résolution d’enquêtes et essayer de trouver des éléments qui facilitent le travail des enquêteurs. » Consultez l’offre d’emploi de la police adressée aux futurs inspecteurs principaux avec spécialisation en ICT, et découvrez les diplômes requis pour prétendre à ce poste. Envoyez votre candidature aujourd’hui et luttez dès demain contre la cybercriminalité !